Or himalayen

Quels sont les effets bénéfiques des cordyceps ?

Une endurance améliorée, un système immunitaire plus fort, plus d’énergie, … un ingrédient promet à lui seul tous ces bienfaits : le cordyceps. Connu sous l’appellation d’or himalayen, le cordyceps est utilisé depuis de nombreux siècles dans la médecine chinoise et tibétaine ancienne pour soigner une diversité de maux allant de la diarrhée aux maladies rénales et bien plus encore. Mais est-ce trop beau pour être vrai ? Dans les lignes qui suivent, nous allons nous intéresser aux propriétés bénéfiques du cordyceps.

Qu’est-ce que le cordyceps ?

De son nom scientifique, Cordyceps sinensis, le cordyceps est un champignon entomopathogène. Il s’agit d’un champignon parasite qui pousse à l’intérieur d’un insecte ou d’un ver et s’en nourrit jusqu’à ce qu’il soit tué. Les cordyceps se comportent comme des « vampires » pour les fourmis, les chenilles ou les araignées.

Or himalayen
Le cordyceps, l’or himalayen

Les cordyceps poussent à l’état sauvage entre 3.000 et 5.000 mètres d’altitude. La pénurie en oxygène de ce climat extrême offre un environnement qui favorise le développement d’une énorme capacité de survie. Plus l’environnement est défavorable, meilleure est la qualité de ces champignons. À cela s’ajoute le fait que les cordyceps prennent environ six ans pour achever leur croissance, Cela les rend encore plus difficiles à trouver à l’état naturel.

Le cordyceps est l’un des « médicaments naturels » les plus chers au monde. En 2012, son prix a atteint 140.000 $ le kilo. L’énorme demande de cordyceps sauvages et leur faible disponibilité dans la nature ont provoqué une surexploitation qui a entraîné de plus grandes pénuries. Par conséquent, en 1999, il a été classé comme une espèce en voie de disparition en Chine. Au Tibet, il est connu sous le nom de Yartsa gunbu et en Chine sous le nom de Dong Chong Xia Cao. Aujourd’hui, une grande partie des cordyceps commercialisés est cultivée sur un substrat de riz ou de soja ou dans un milieu végétal liquide.

#1 Lutte contre le vieillissement

Les personnes âgées utilisent traditionnellement les cordyceps pour réduire la fatigue et augmenter la force et le désir sexuel. Les chercheurs pensent que sa teneur en antioxydants pourrait être responsable de son potentiel anti-âge. Plusieurs ont montré que ce champignon augmentait les antioxydants chez les souris âgées, aidant à améliorer la fonction sexuelle et la mémoire.

Les antioxydants sont des molécules qui combattent les dommages cellulaires. Il neutralisent les radicaux libres qui peuvent contribuer à la fois au vieillissement et aux maladies. Une étude a révélé que les souris qui prenaient du cordyceps vivaient plusieurs mois de plus que les souris qui recevaient un placebo. Dans une autre étude, ce champignon a prolongé la vie des mouches.

#2 Augmentation des performances athlétiques et de l’énergie

Une étude publiée dans l’International Journal of Medicinal Mushrooms a révélé que la prise de Cordyceps prolongeait le temps pendant lequel les souris pouvaient nager et augmentait la quantité de glycogène dans le foie et les muscles. Le cordyceps augmente l’utilisation d’oxygène et l’élimination de l’acide lactique. En 1993, les athlètes chinois, qui ont battu trois records du monde, ont déclaré avoir suivi un régime riche en Cordyceps sinensis.

#3 Protection du cœur

Selon une étude publiée dans Phytotheraphy Research, le cordyceps augmente les niveaux d’adénosine, un composé naturel qui agit comme protecteur cardiaque. De plus, une étude chinoise a testé chez la souris les effets d’un régime riche en graisses saturées accompagné d’une prise de ce champignon tibétain. Les résultats ont montré que la supplémentation pouvait réduire les niveaux de mauvais cholestérol et ceux des triglycérides sanguins.

#4 Lutte contre le diabète de type 2

Le cordyceps contient un type spécial de sucre qui peut aider à traiter le diabète. Ce sucre, qui imite l’insuline, peut curieusement maintenir la glycémie dans une fourchette saine. Dans plusieurs études sur des rats diabétiques, il a été démontré que ce champignon abaisse la glycémie.

Certaines preuves suggèrent qu’il peut également protéger contre les maladies rénales, une complication très courante du diabète. Dans une revue de 22 études, qui couvre 1746 personnes atteintes d’une maladie rénale chronique, celles qui prenaient des suppléments de cordyceps ont montré une amélioration de la fonction rénale.

#5 Lutte contre l’inflammation

Trop d’inflammation peut entraîner des pathologies comme les maladies cardiaques et le cancer. La recherche a montré que lorsque les cellules humaines sont exposées au cordyceps, les protéines spéciales qui augmentent l’inflammation dans le corps sont supprimées. Grâce à ces effets, les chercheurs pensent que le cordyceps peut servir de médicament ou de supplément anti-inflammatoire.

Traitement par crordyceps
En fait, il a été démontré que ce champignon réduit l’inflammation dans les voies respiratoires des souris. Cela en ferait un traitement potentiel contre l’asthme.

Une étude a révélé que ce champignon réduit l’inflammation cutanée lorsqu’il est appliqué par voie topique sur des souris.

#6 Stabilisation du taux d’hormones

Le système endocrinien implique des aspects allant de la santé reproductive au métabolisme, en passant par la digestion et la santé thyroïdienne. Selon certaines études, le cordyceps a un effet majeur sur le système endocrinien.

En particulier, il semble avoir une affinité pour la santé génésique des hommes et des femmes. Certaines études montrent que le champignon peut augmenter la testostérone et la fertilité. Il a également été démontré qu’il améliore la santé reproductive des femmes et des hommes. Il peut même avoir des avantages œstrogéniques pour les femmes.

#7 Lutte contre le cancer

Ces dernières années, le potentiel du cordyceps sinensis à ralentir la croissance des tumeurs a suscité beaucoup d’intérêt de la part des chercheurs qui pensent que ces champignons peuvent aider à lutter contre ce fléau. Dans une étude réalisée dans des tubes à essai, il a été démontré que le cordyceps inhibe la croissance de nombreux types de cellules cancéreuses humaines, notamment le cancer du poumon, de la peau, du côlon et du foie.

Des études chez le rat ont également montré qu’il a des effets anti-tumoraux sur le lymphome, le mélanome et le cancer du poumon. Il peut aussi inverser les effets secondaires associés à de nombreuses formes de traitement du cancer, à l’instar de la leucopénie, une condition dans laquelle le nombre de leucocytes diminue.

#8 Amélioration de la libido et de la fertilité

En médecine traditionnelle chinoise, le cordyceps est utilisé pour stimuler la libido. Les essais actuels ont démontré cet effet chez le rat. Les chercheurs ont constaté une diminution significative des spermatozoïdes anormaux, et une augmentation significative de la taille et du poids des organes génitaux.

D’autres recherches ont clairement montré une augmentation de la quantité d’hormones sexuelles mâles dans le sperme. De plus, les scientifiques pensent que le cordyceps améliore la fertilité féminine et augmente le succès de la fécondation in vitro.

#9 Protection du foie

Grâce aux cordyceps, les valeurs sériques sanguines de certains patients atteints d’hépatite B sont revenues à des taux normaux. Chez certains patients, le cordyceps a significativement réduit la charge virale de l’hépatite B. Des essais cliniques ont également étudié l’effet du cordyceps sur la cirrhose alcoolique.

Sur une période de 90 jours, ils ont atteint une réduction de 70% de l’aspartate transaminase (AST), de 63% de l’alanine aminotransférase et de 64% de la glutamyl transpeptidase (GGT), des marqueurs importants de lésions hépatiques provoquées par l’alcool.

#10 Renforcement du système immunitaire

Le cordyceps est un modulateur immunitaire. Le produit stimule, entre autres, la production d’interférons et de cytokines qui remplissent des fonctions importantes dans le système immunitaire. Les interférons perturbent le mécanisme de la réplication virale et aident à contrôler et à combattre les infections aiguës et chroniques.

Cette combinaison d’une réponse immunitaire accrue et d’un trouble de la réplication virale fait que les chercheurs considèrent le cordyceps comme l’un des champignons les plus efficaces pour le traitement des infections virales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *